Gérer les risques aujourd'hui et demain

Et si sécurité rimait avec croissance numérique ?

11-01-2017

Selon une étude de CA Technologies, une entreprise qui améliore ses pratiques de sécurité bénéficie d'une meilleure expérience client, d'une meilleure productivité des salariés et, finalement, crée un levier de croissance pour le monde du numérique. A ce titre, la France figurerait parmi les modèles d'exemplarité en termes de cybersécurité.

Selon l'étude, une bonne protection du système informatique
pourrait faire grimper de 43% le chiffre d'affaire d'une entreprise.
© CA Technologies
C'est un exercice de style plutôt inattendu auquel s'est livré l'éditeur américain CA Technologies. Au lieu de s'épancher sur la vulnérabilité des entreprises sur la Toile et des très nombreux risques liés aux mauvaises pratiques en termes de cybersécurité (comme la plupart des études le montrent aujourd'hui), son étude, conduite fin 2016 par le cabinet Coleman Parkes, a préféré voir le verre à moitié plein. En effet, celle-ci révèle les retombées d'un point de vue bénéfices d'une bonne sécurité numérique. Les chiffres sont assez révélateurs. Par exemple, une bonne protection du système d'information pourrait faire grimper de 43% le chiffre d'affaires d'une entreprise ! Ajoutons à cela une hausse de 41% du taux de satisfaction client et de 41 % de la productivité du salarié. Autrement dit, la cybersécurité est susceptible de générer un véritable cercle vertueux !

Une relation de confiance avec la clientèle

Pour appuyer ces chiffres, l'éditeur n'a pas lésiné sur les moyens : l'étude a été réalisée dans 21 pays (Amérique, EMEA et Asie-Pacfique) auprès de 1770 managers métiers et informatiques. Lesquels font partie d’un échantillon d’entreprises réalisant plus de 500 millions de dollars. Et au moins, le rapport a le mérite de flatter l'Hexagone : il place les entreprises tricolores en deuxième position européenne derrière la Suède en termes de capacités à améliorer leur expérience client grâce à de meilleures pratiques informatiques pour 79% des interrogés. De même, 84% des sondés qui s'estiment satisfaits de leur sécurité IT, constatent une amélioration de leur capacité de rétention de clients (le second taux le plus élevé en Europe après le Royaume-Uni).

La sécurité numérique génératrice de business

Quoi qu'il en soit, l'idée d'une sécurité IT comme levier de croissance numérique est presque en passe de faire l'unanimité chez les managers interrogés : 73% des sondés affirment qu'une approche axée sur les identités est déterminante dans leur secteur, 84% voient la sécurité comme étant essentielle pour protéger leurs marques. Même s'ils préféreraient la savoir moins contraignante pour leurs utilisateurs, ils la considèrent comme un atout comparé à leurs concurrents. Enfin, 60% des sondés considèrent l'expérience utilisateur, la satisfaction client et la croissance des activités comme des indicateurs business pour mesurer l'impact de la sécurité sur leur entreprise. A ce titre, la France marque encore un point : 91% des sondés hexagonaux ont vu la portée de leurs services numériques croître grâce à de nouvelles mesures de sécurité. C'est le taux le plus élevé en Europe.

« À l’heure de l’économie des applications, les clients finaux veulent un accès permanent à leurs services où qu’ils se trouvent. Cette nouvelle normalité informatique impose de changer son approche de la sécurité d’un cadre fixe et défini vers un contexte changeant et multi-canal. L’approche de la sécurité basée sur les identités consiste à adopter des mesures cohérentes de protection tout en proposant une expérience parfaite sur tous les canaux » développe Marie-Benoîte Chesnais, senior principal consultant chez CA Technologies France. Les organisations peuvent ainsi renforcer la confiance vis-à-vis de leurs clients tout en stimulant leur croissance. »

Les bonnes pratiques à acquérir
 
Pour clore cette enquête, l'éditeur propose quelques mesures "essentielles" à adopter afin de figurer parmi les bons élèves de la sécurité IT. Tout d'abord en ce qui concerne la gestion des identités, l'éditeur recommande d'en faire le nouveau périmètre des organisations, avec une approche flexible. Vient ensuite l'idée d'utiliser la sécurité comme un levier de croissance stratégique et non pas comme un frein mais aussi comme un facteur de confiance pour améliorer la relation client. Enfin, l'éditeur conseille de rester dans une approche proactive, en protégeant l'expérience multicanal sans sacrifier la protection des données pour autant.


Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.