Gérer les risques aujourd'hui et demain

Sécurité sur les chantiers : le balisage devient intelligent

15-02-2019

Le spécialiste des objets connectés pour l’industrie CAD.42 a créé un dispositif constitué d’un panneau de signalisation augmenté associé à un bracelet intelligent, afin d’alerter l’opérateur lorsqu’il pénètre dans une zone dangereuse.

Le panneau de signalisation Piros42 dresse un périmètre de sécurité
autour d'une zone à risque et prévient l'opérateur lorsqu'il y pénètre.
© CAD.42
Compte tenu du risque de collision avec un engin, de chute de charges lourdes, de projections de liquides toxiques ou encore d’étincelles de soudure, certaines zones doivent absolument être balisées sur un chantier. Or, il peut arriver que les solutions traditionnelles de marquage au sol et de panneaux ne suffisent pas à prévenir un opérateur lorsqu’il pénètre dans une zone dangereuse. Pour y remédier, le fabricant CAD.42, connu pour sa veste connectée, vient d’élaborer un système de balisage intelligent relié à un bracelet connecté. Une innovation qui lui a valu de remporter le prix du jury au concours Challenge Paris-Saclay CES Las Vegas 2019.

Une signalétique proactive

Présenté par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Versailles-Yvelines à l’occasion du CES de Las Vegas, ce dispositif est capable de paramétrer un diamètre sur mesure autour de la zone à protéger. Et ce grâce à un panneau de signalisation augmenté, Piros 42, dont la dimension varie de 3 m à 15 m selon la taille du périmètre. Obligation de port d’un EPI, risque de collision engin-piéton, interdiction, danger… le type d’alerte est préconfiguré par le fabricant avant que le panneau ne soit livré. De sorte que les opérateurs n’aient pas à se confronter à une manipulation complexe du système. Il ne reste plus qu’à appuyer sur un bouton On/Off pour faire fonctionner le balisage avec une autonomie de trois ans en utilisation continue.

Un bracelet intelligent

« Dans un contexte industriel ou de construction, les règles de sécurité et les dangers peuvent être de différentes natures. Une alerte sonore et lumineuse seule ne permet donc pas à l’opérateur d’identifier le danger ou la règle de sécurité signalée » indique Jean-Philippe Panaget, président de CAD.42. Pour plus de fiabilité, chaque opérateur peut donc porter le bracelet Elsa.42, connecté au système de balisage intelligent ou, à défaut, être muni d’un terminal compatible. Avec la version Prévention du bracelet, à chaque entrée dans une zone à risque, le dispositif génère une alerte sonore ou vibratoire dont la nature du danger est signifiée sur son écran tactile.

Des nombreux capteurs

Parmi les fonctionnalités proposées par ce système, le fabricant a inclus un accéléromètre, un gyroscope, ainsi que des capteurs de température, cardiaques ou encore de pression. Pour connecter et déconnecter le bracelet, ou pour obtenir un historique des événements, il suffit de le paramétrer sur l’app FieldTracker42. Par ailleurs, deux variantes, HSE et Lean, devraient être lancées dans l’année. Et Jean-Philippe Panaget, président de CAD.42, de préciser : « Grâce à un certain nombre de fonctionnalités de base incluses dans les différentes éditions du produit, nos clients vont pouvoir développer leurs propres applications que ce soit des chatbots, une pointeuse, etc. »

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.